Les défis d'Unai Emery et du nouveau Paris

Trophée des Champions
05/08/2016

Voilà plus de deux ans que Paris accapare tous les trophées nationaux. Unai Emery le sait, qui dirigera sa première rencontre officielle en tant que coach du Paris Saint-Germain à l'occasion du Trophée des Champions


10. C’est le nombre de titres d’affilée remportés par le Paris Saint-Germain sur le plan hexagonal depuis le samedi 19 avril 2014. Avec son succès en finale de la Coupe de la Ligue 2014 ce soir-là face à… Lyon (2-1), Paris s’est adjugé trois championnats de France de Ligue 1, deux Coupes de France, trois Coupes de la Ligue et deux Trophées des Champions. Le tout saupoudré de deux quadruplés nationaux inédits consécutifs. Difficile de faire mieux. Impossible, sûrement.



Du coup, pour sa première en compétition officielle à la tête du club de la capitale, Unai Emery a pour mission de poursuivre le travail entamé sous la direction de son prédécesseur, Laurent Blanc. En matière de succès, l’entraîneur espagnol s’y connaît. On dirait même que c’est lui qui a créé la recette, du moins au niveau européen. Le Basque arrive en effet à Paris auréolé d’un triplé magistral en Ligue Europa. Un triplé remporté sur le banc du FC Séville face au Benfica Lisbonne (2014, 0-0, 4 t.a.b 2), à Dnipropetrovsk (2015, 3-2) et à Liverpool (2016, 3-1).

Ses premières semaines à Paris ont été fructueuses. La tournée de préparation d’avant-saison aux Etats-Unis a ainsi été marquée par trois succès face à l’Inter Milan (3-1), le Real Madrid (3-1) et Leicester (4-0). Et « son » équipe semble déjà au point au niveau du jeu, des automatismes.



« Il y a un premier titre à gagner. C’est aussi un premier titre à gagner pour nous, pour nos supporters. C'est une grande motivation », note le technicien parisien. Qui prévient : « Nous avons fait une grande préparation mais le vrai test sera demain (samedi) contre une équipe qui a beaucoup progressé. Lyon va être bien pendant toute la saison. Ce premier match est un grand match. »


La vie sans Zlatan

Un premier grand match sans l’impact, l’influence et l’omniprésence de Zlatan Ibrahimovic sur le terrain. Si le départ pour Manchester United du géant suédois à l’issue de son contrat avec Paris semble avoir été digéré, voilà le champion de France pour la première fois à l’épreuve des faits en compétition officielle, sur un match couperet, et avec une formation « orpheline » de son nouveau leader d’attaque, Edinson Cavani, laissé au repos (ischios-jambiers). Une formation rajeunie et renouvelée.

L’arrivée de l’international belge Thomas Meunier fait partie de cette stratégie d’apport de sang neuf menée par la direction sportive parisienne. Après cinq années fructueuses au FC Bruges, le latéral droit prend la mesure de la dimension de son nouveau club, où il vit une intégration facilitée par l’accueil qui lui a été réservé par le groupe rouge et bleu.



Pêle-mêle, ses impressions de veille d’ouverture des hostilités peuvent sembler classiques. Mais elles valent la peine d’être soulignées et relayées. « Nous abordons cette rencontre dans un état d'esprit positif après la très bonne préparation aux Etats-Unis. On voit que tout le monde est concerné et le groupe est pour moi exceptionnel en qualité », explique celui qui devrait se partager avec Serge Aurier le flanc droit de la défense parisienne en 2016-2017.


Et de conclure, après un dernier entraînement parisien placé sous le signe du jeu et de la conservation du ballon, sur demi-terrain : « Une victoire dans le Trophée des Champions permettrait de démarrer la saison avec une certaine avance psychologique. On a vraiment tout ce qu'il faut pour encore faire une grosse saison » Premiers enseignements ce samedi, au Wörthersee Stadion de Klagenfurt.


Unai Emery


L'entraînement de vendredi soir au Wörthersee Stadion de Klagenfurt


L'échauffement du groupe parisien


Les consignes d'Unai Emery à ses joueurs


Le latéral droit Thomas Meunier


L'international belge en zone mixte, après l'entraînement des Parisiens








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires beIN SPORT FDJ htc ballon uhlsport